Musique et programmation informatique ont des affinités

Chez Arpege Music Software Development, nous sommes étonnés ces derniers temps de découvrir à quel point musique et programmation informatique sont des passions connexes pour nombre de jeunes.

Les exemples valent d’abord et surtout pour le web anglo-saxon. Nous pouvons lire dans un forum général que tel musicien connu est aussi un programmeur, ensuite nous tombons sur un entretien sérieux qui essaie de déterminer les circonstances favorables à l’éclosion d’un tel lien et qui, même, veut établir des règles strictes en vue de relier musique et programmation.

Dans un autre forum, un long échange de même nature prétend explorer les sentiers où se rejoignent naturellement composition musicale et code informatique.

Sur le site de l’Institut National de la Santé aux Etats-Unis, nous trouvons une étude scientifique (signée par Schmithorst VJ and Holland SK) qui confirme les considérations publiées sur les forums (par nature non scientifiques) et qui parle de « corrélation entre l’apprentissage de la musique et l’aptitude pour les mathématiques ».

Il semble difficile de prendre au mot ces discussions venant en droite ligne des écoles de la psychologie américaine (principalement le behaviorism et le cognitivism), néanmoins nous remarquerons pour notre part, plus simplement, que musique et programmation :

– sont des systèmes

– ont des règles logiques

Par ailleurs, si les aspects d’apprentissage sont importants en soi, la connexion entre la passion pour la musique et l’enthousiasme pour la programmation informatique ont aussi trait au choix personnel et au contexte familial ou social, en conséquence elle est aussi liée :

– à l’éducation (ce que la famille et le contexte social offre durant l’âge de la vie où l’on est étudiant)

– au goût (un facteur mystérieux, qui peut être qualifié par certains d’élément « naturel » de la personnalité, mais dont d’autres disent qu’il est totalement déterminé)

– à la culture (qui est reliée à une famille ou à une école mais aussi plus généralement aux nations. Pas de « big data » à communiquer ici, mais pour tout qui connaît un peu l’industrie musicale, il apparaît clairement que les musiciens qui sont aussi des programmeurs (ou l’inverse) sont plus nombreux aux Etats-Unis et dans les pays directement influencés par la culture américaine que dans d’autres pays, parce que la culture informatique y est beaucoup plus implantée que dans n’importe quel autre (au passage, notons que cours de programmation informatique viennent de faire leur apparition à l’école primaire en Finlande).

Enfin, d’autres facteurs pourraient intervenir, qui appartiennent au parcours personnel.

Nous terminerons cette brève réflexion d’une manière plus pragmatique, en signalant que les « musiciens programmeurs » et autres « programmeurs musiciens » trouveront un intérêt à visiter notre site http://www.music-software-development.com, où ils trouveront notamment des articles relatifs à la technologie des logiciels musicaux (Midi tutorial, music data structures, etc).

Nous les invitons par ailleurs à nous contacter s’ils estiment qu’ils ont des projets professionnels spécifiques qui pourraient rencontrer les nôtres.

SDK main representative cover

Chez Arpege Music Software Development, nous souhaitons vous aider à rejoindre vos buts en matière de création de logiciels musicaux…

F. Delsaux, Arpege Music Digital Marketing

Publicités

Tagué:, ,

%d blogueurs aiment cette page :