Archives de Catégorie: Apprendre la composition musicale

L’analyse des accords musicaux avec le logiciel Pizzicato

Continuons notre promenade informelle dans l’univers de la composition musicale. Nous avions identifié le rythme, la mélodie et l’harmonie comme des piliers de la composition. Chacun d’eux peut être utilisé comme base pour découvrir les deux autres. L’idée est que chacun de ces éléments doit être en symbiose avec les autres, de manière à créer une cohérence dans l’oeuvre.

Si vous possédez déjà une mélodie, essayez de la transcrire en note dans Pizzicato en utilisant les outils des notes ou en jouant votre mélodie sur un clavier musical en enregistrement direct. Voyez quelles sont les notes principales de la mélodie et celles-ci vous aideront à découvrir les accords qui pourront l’accompagner agréablement. Vous pouvez par exemple utiliser les fonctions d’analyse d’accord de Pizzicato Professionnel. En sélectionnant une ou plusieurs mesures, le programme analyse les notes se trouvant dans ces mesures et en déduit un tableau des accords les plus probables que vous pouvez utiliser. Le programme propose par exemple un accord par mesure (celui qui possède la plus grande probabilité de cohérence avec les notes de cette mesure) et ensuite vous avez un choix multiple vous permettant de sélectionner les autres choix possibles et de les écouter. Pour cela il faut combiner les outils d’analyse d’accord et ceux permettant ensuite de transformer les accords en notes d’accompagnement.

Pour effectuer cette analyse, Pizzicato procède de la manière suivante. Un tableau des 12 notes de base est créé : Do, Do#, Ré, Ré#,… jusqu’à Si. Les enharmonies sont négligées (Do# égal Ré b). Pour chaque note présente dans la mesure analysée, on calcule sa valeur rythmique et on incrémente la présence de la note parmi les 12 du tableau de base en proportion de sa durée rythmique. En d’autres termes, on initialise un tableau de 12 notes avec une valeur nulle pour chacune. Puis on prend la première note de la mesure. Si c’est par exemple un Fa noire, la case Fa du tableau se voit ajouter une valeur de 480 (chiffre arbitraire pour mesurer la durée de la noire). Un La en croche augmentera la case La du tableau avec une valeur de 240 (la moitié d’une noire de 480), et ainsi de suite. Lorsque toutes les notes de la mesure ont été analysées, Pizzicato se retrouve avec un tableau reprenant la présence statistique des notes de la mesure.

Les notes ayant le plus haut taux de présence sont alors considérées comme appartenant à un accord qui sonnerait bien avec la mesure. Dans la phase suivante, Pizzicato analyse tous les accords possibles et compare chaque accord à son tableau. Ensuite il range les résultats dans l’ordre à partir du meilleur et en descendant vers les accords les moins probables. L’analyse proposée à l’écran indique d’abord pour chaque mesure l’accord statistiquement le meilleur. Un choix multiple permet ensuite de visualiser et sélectionner les autres.

Pour limiter le nombre des choix possibles, Pizzicato vous permet également de choisir une gamme de départ, ce qui supprime automatiquement de nombreux accords possibles. Un autre avantage de sélectionner une gamme est que cela rend la mélodie plus cohérente. En effet, si vous analysez une mélodie de 10 mesures, Pizzicato pourra vous aider à repérer la gamme idéale à laquelle cette mélodie appartient et la recherche d’accords pourra se limiter aux accords de cette gamme.

11boîtiers pizziFR

Cette analyse peut se faire aussi bien sur une seule mesure que sur plusieurs instruments comme par exemple pour toutes les voix d’une chorale ou les instruments d’un orchestre. En fait, au plus il y a de voix différentes analysées, au plus l’accord est déjà déterminé et au moins il y aura de possibilités. La fonction de recherche d’accord vous aide alors à découvrir les noms des accords implicitement contenus dans un morceau de musique.

Bien entendu, cet outil d’analyse et de recherche d’accords a ses limites. Il est basé sur le principe de cohérence entre les notes d’une mélodie et l’accord qui l’accompagne. Comme nous l’avons vu le mois dernier, la cohérence n’est pas nécessairement synonyme de beauté et d’esthétique. Mais pour celui qui ne connait rien aux accords et à l’harmonie, reconnaissons que c’est déjà un bon pas en avant. Les accords proposés peuvent être écoutés et un choix multiple permet à l’utilisateur de tester les différents accords les plus probables et de sélectionner ceux qui s’enchaînent le mieux pour donner l’effet que le compositeur désire.

Vous trouverez dans le manuel écran de Pizzicato Professionnel (ainsi que sur notre site) des leçons sur les accords, leurs constructions et leurs enchaînements. Ces informations pourront vous aider à comprendre un peu mieux la manière dont les accords sont formés.

Dominique Vandenneucker

Concepteur de Pizzicato.

%d blogueurs aiment cette page :