Archives de Catégorie: Education musicale

C’est la rentrée ! Voici les options des enseignants/animateurs pour introduire le logiciel musical Pizzicato dans leur école/association de musique

 

Vous êtes enseignant dans une académie ou un conservatoire de musique ou membre actif d’une association qui assure la promotion de l’enseignement musical et c’est la rentrée. Comment partager à vos élèves ou choristes les avantages du logiciel de composition et notation musicale Pizzicato dans vos classes ?

Que vous choisissiez une formule payante ou le programme éducation gratuit, sachez que les professeurs de musique et les responsables d’associations qui ont du succès avec leurs élèves quand ils utilisent Pizzicato ont une chose en commun : ils acquièrent Pizzicato pour leurs élèves, ils sont désireux que leurs élèves puissent, comme eux, profiter des avantages de l’outil informatique pour construire eux-mêmes leur savoir et le tester. Non indépendamment du cours donné en classe, mais en plus du cours.

Cette approche leur permet d’implémenter Pizzicato dans l’école de musique où ils sont, auprès de tous leurs étudiants. Le logiciel devient partie intégrante de leur travail pour le cours ou pour la chorale.

Ceci dit, vous êtes peut-être déjà personnellement convaincu de l’intérêt d’utiliser Pizzicato en classe, mais vous êtes confronté à l’une de ces difficultés :

  • Les administrateurs de votre école/programme de musique sont réticents à l’idée de payer un logiciel musical, pour des raisons d’ordre financier (aucun budget prévu pour un tel poste).
  • Les administrateurs n’ont pas d’argent pour payer un logiciel musical.
  • Les administrateurs ne veulent pas introduire un logiciel musical gratuit dans l’école, pour des raisons d’ordre pédagogique (appréhension par rapport à l’introduction de l’informatique dans le cadre habituel).
  • Les administrateurs n’ont pas la possibilité d’acquérir des ordinateurs et/ou une salle pour les y installer (bâtiments exigus).

Voici quelques pistes de solution possibles à explorer avec l’accord (et si possible la collaboration active) des administrateurs de l’établissement ou vous donnez cours ou animez une activité musicale:

  • Faire appel à des fonds publics pour acquérir Pizzicato (fonds pour la musique, fonds pour la technologie, fonds éducatifs divers)
  • Mettre sur pieds une activité dont les bénéfices serviront à acquérir Pizzicato (concert, souper festif, tombola)
  • Organiser une levée de fonds destinée à l’acquisition de Pizzicato, au sein de l’établissement (il s’agit plus particulièrement ici de faire appel à la bonne volonté des parents)

Sans titre

Introduire le programme éducation gratuit de Pizzicato et vous y investir un peu pour susciter l’intérêt des élèves est, généralement, une toute première étape pour laquelle vous êtes « maître à bord » car nous avons équipé près de 2000 établissements où la musique est à l’honneur en Francophonie et nous n’avons jamais eu d’écho de directeurs a priori défavorables à l’introduction de ce programme. C’est dire que, pour que l’idée de l’utilisation régulière d’un logiciel dans le cadre d’une école de musique s’impose petit à petit, le désir des enseignants est essentiel.

Il vous appartient de déterminer la pédagogie à utiliser, la place que vous souhaitez accorder au programme dans le cadre de vos cours. Nous vous partageons sur la page mentionnée ci-dessous tout ce qui nous est revenu de vos collègues quant à leur manière de faire, mais même s’il y a des lignes directrices dans la manière de prendre en main un logiciel et d’en faire profiter les élèves, même si nous proposons des exercices pas à pas, chaque enseignant désire généralement se les approprier et organiser ses propres séquences.

Vous êtes prêt à investir un peu de votre temps pour faire connaître gratuitement à vos élèves un outil qui les motivera et est en phase avec leur manière d’apprendre lorsqu’ils rentrent chez eux ? Vous désirez convaincre l’ensemble de la direction de l’établissement de l’utilité d’un logiciel musical pour vos élèves ? Nous vous rappelons le lien qui présente le programme éducatif (version gratuite et versions payantes) de Pizzicato : http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm et que vous pouvez adresser toute question à : info@arpegemusique.com

Bonne rentrée avec Pizzicato !

 

Françoise Delsaux

Arpège Musique

Programme éducation

Publicités

Les professeurs de musique et leurs aspirations – la technologie dans les académies de musique

 

La formation des professeurs de musique et leur carrière: la collégialité

En certaines occasions, en certains lieux, il peut arriver qu’il y ait pénurie de professeurs de musique. C’est pourquoi leur recrutement est une priorité et une priorité majeurs – à côté de l’évaluation des étudiants, l’instruction musicale des enfants et la technologie musicale.

Poursuivre l’enseignement musical en tant que carrière est une décision importante que les étudiants en musique qui sont dans l’enseignement supérieur prennent suite à des rencontres avec des professeurs remarquables, à des expériences et à des événements (tels que la possibilité de donner des cours à des étudiants plus jeunes, des concerts, des concours), à l’influence de leurs parents et à l’examen minutieux de leurs sentiments personnels (amour de la musique, appel à enseigner).

teacher

Les professeurs de musique expérimentés ne manquent pas de parfaire leur formation via des sessions et des cours dans un contexte collégial. La collaboration et la collégialité semblent essentielles dans un contexte où le travail d’enseignement apparaît comme une activité isolée (le professeur est généralement seul dans sa classe, «face» à ses élèves, cela ne veut pas dire qu’il y a une opposition entre ses élèves et lui, mais il reste qu’il est seul responsable de la transmission du contenu et de la vérification de son acquisition).

Les professeurs de musique utilisent la technologie – pas de technologie en classe sans eux

Les professeurs de musique veulent se sentir importants et impliqués dans leur cadre de travail, c’est bien naturel. Pour cette raison, le principal joue un rôle important de valorisation et d’apport d’information. En effet, comme beaucoup de professeurs de musique passent beaucoup de temps à réfléchir, à analyser leur pratique, à écrire des comptes-rendus sur ce qu’ils enseignent et sur la manière dont ils le font, le principal doit les aider à déterminer les meilleures pratiques dans le cadre de l’établissement musical spécifique où ils enseignent.

Par ailleurs, à l’heure actuelle, les professeurs de musique peuvent tailler leur expérience professionnelle quasiment sur mesure grâce à différents programmes d’approfondissement ou de découverte. Ces programmes portent souvent sur l’emploi de la technologie en classe, la créativité en matière de transmission du savoir et des techniques de composition. En matière de technologie musicale, comme les enseignants, que ce soit au niveau national, régional ou local, enseignent la musique classique, ils utilisent souvent des logiciels orientés sur la création de partitions.

C’est habituellement le directeur d’établissement et un petit cercle de professeurs qui génère, en accord avec des programmes, de nouvelles voies d’apprentissage, qui commence à utiliser de nouveaux outils et à les partager avec les autres enseignants. Ceux-ci, parfois, assurent ensuite le relais afin que les élèves puissent en bénéficier. C’est ce que j’ai vu moi-même dans un certain nombre d’académies de musique, rencontrant régulièrement des directeurs et enseignants afin de leur donner de l’information sur le logiciel de composition et notation musicale Pizzicato.

En tout lieu, je rencontre des directeurs d’académie cultivés et dans un certain nombre de cas ils ont déjà acquis un logiciel pour leur propre travail (préparation d’examens, concerts dans le cadre de leur école, composition musicale personnelle, etc.), que ce soit Pizzicato ou un autre, parfois ils en ont même plusieurs.

Et de temps à autre il y a là un pédagogue très motivé ou une équipe pédagogique qui est vraiment très préoccupée par la diffusion de la technologie auprès des jeunes parce qu’elle sait que si les étudiants ont un outil à la maison, ce sera un atout pour eux dans le cadre de l’apprentissage de la musique.

teachers meeting

Dans ces cas-là, j’ai conscience de faire un travail utile quand je présente le programme gratuit pour l’éducation de Arpège Musique pour les écoles, les enseignants, les étudiants et les chorales, programme qui offre à tous les acteurs de l’éducation musicale la possibilité de télécharger gratuitement notre logiciel de notation musicale « Pizzicato Loisirs » : tout le monde peut s’enregistrer librement à la page http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm#B4

Pour les professeurs déjà informatisés qui ont des compétences en matière de technologie musicale et qui n’auront aucune difficulté à maîtriser Pizzicato, je recommande 8 produits pour créer et transcrire de la musique à un prix préférentiel. Ce second programme éducation, payant mais tout à l’avantage des acteurs de l’éducation musicale, est présenté de manière complète ici: http://www.arpegemusique.com/education.htm. Il offre des ristournes exceptionnelles sur des logiciels de très haute qualité.

J’espère qu’en les découvrant et en les présentant, les professeurs de musique seront à même d’approfondir, renouveler et partager leur amour de la musique et ainsi contribuer activement à la formation de futurs enseignants. Dans un contexte qui voit l’importance de la technologie, un logiciel musical comme Pizzicato peut contribuer en partie à servir la cause de la musique.

Musicalement,

Françoise Delsaux

Arpège Musique

Programme éducation

Logiciels musicaux et sociabilité – Enseignement supérieur, espace social, santé – le rôle du logiciel

 

Lorsqu’on parle de logiciel musical en relation avec la vie sociale, il est possible d’évoquer ce qui a trait à l’éducation, mais aussi la santé et les capacités ou les incapacités. En effet, le développement des compétences sociales suppose une bonne santé (physique et mentale) et la capacité de maîtriser ses émotions en présence d’autres personnes.

Cherchant des travaux traitant de ces sujets, j’ai trouvé 3 types de documents :

  • Des études parlant du développement des compétences sociales en matière d’éducation musicale
  • Des articles sur les liens entre musique et espace social
  • Des recherches liées aux avantages de produire et d’utiliser la musique et l’informatique musicale pour aider des personnes autistes et dyslexiques

J’en retire les quelques éléments de réflexion suivants, en espérant que cela sera utile aux musiciens impliqués dans la vie sociale.

Santitre

L’enseignement supérieur

L’enseignement supérieur est un lieu d’étude comme un autre, solitaire: écouter un professeur suppose le silence, la prise de note, la préparation des examens suppose la mémorisation, …

C’est pourquoi les étudiants apprécient tant la création d’événements musicaux dans le cadre des activités éducatives qui leur sont destinées. Ces activités leur permettent de tester leurs capacités musicales réelles aussi bien que leur créativité dans le cadre de groupes. Et par ailleurs ils peuvent devenir amis avec d’autres jeunes pleins de talents comme eux, renforçant leurs compétences sociales, leur confiance en eux et leur satisfaction.

Lors de telles expériences, les étudiants augmentent leurs capacités de lecture à vue et leurs compétences en matière d’écoute aussi bien que leur habileté à ressentir des émotions grâce à la musique. Les études montrent que jouer dans des groupes leur permet aussi bien de développer leurs capacités individuelles que leurs capacités sociales. Ecouter les autres leur permet de développer une écoute qui est plus interne ou intériorisée.

L’espace social

Quand l’étude de la musique n’a pas pour principal l’objectif l’obtention d’un diplôme et l’engagement dans une carrière:

  • les objectifs personnels sont l’expression de soi, le divertissement, l’augmentation de ses talents, l’utilisation intelligente de son temps libre
  • les motivations musicales sont l’amour de la musique, le désir de jouer pour soi-même et pour les autres, le souhait de connaître mieux la musique
  • les attentes sociales sont la rencontre avec de nouvelles personnes et le désir d’appartenir à un (nouveau) groupe qui n’est pas lié à la principale source de revenu (ce groupe peut être lié à une forme de vie spirituelle)

Généralement, ces situations concernent les adultes. Les bénéfices que ceux-ci retirent de leur engagement en musique sont nombreux. L’engagement dans des chorales et ensembles genèrent des émotions positives ainsi que de nouvelles compétences en matière de socialité et de créativité. Faire de la musique peut aussi aider les adultes à effectuer une transformation de nature socio-politique et faire en sorte qu’ils se perçoivent comme étant en bonne santé, comme ayant une bonne qualité de vie et une vie intellectuelle satisfaisante.

La santé

En matière de relations entre musique et santé, j’ai trouvé des références à l’autisme – et aussi à la dyslexie, mais je ne m’y attarderai pas ici.

Le problème principal de la personne autiste est le manque d’habileté à développer des compétences sociales. Or l’image de soi et l’estime de soi d’une personne sont développées à travers les relations avec les autres. C’est pourquoi la personne autiste a beaucoup à faire pour créer des codes personnels afin d’établir des communications sociales (examinant les couleurs et toutes sortes de signes qui quelque part ont pour fonction, à ses yeux, d’autoriser la communication entre la personne autiste et toute autre personne).

Comme les couleurs et les arts graphiques, les sons et la musique peuvent aider des thérapeutes spécialisés à établir des interactions avec des personnes autistes. Aux Etats-Unis, il y a quelques années, une thérapie active de 52 semaines a été proposée à de jeunes adultes frappés d’autisme sévère. Cette thérapie offrait une session de 60 minutes par semaine. Son but était de faire en sorte que, lors des activités musicales, les jeunes adultes soient plus «présents» qu’«absents» et de bons résultats furent obtenus. En conséquence il apparaît que la musique peut contribuer à soigner les symptômes de l’autisme et également à faire acquérir des compétences musicales à des personnes autistes.

Cela en dit long sur le pouvoir de la musique. Maintenant, je ne prendrais certainement pas le risque d’écrire que la technologie pourrait être d’une quelconque utilité dans ces situations qui requièrent la plus grande humanité, le contact visuel et gestuel entre les personnes. Je n’ai pas trouvé d’étude liée aux liens entre maladies physiques et musique.

Sans titre2

Cela signifie probablement que la thérapie musicale s’intéresse davantage aux maladies mentales et psychologiques ou aux troubles de l’apprentissage qu’aux malaises physiques. Néanmoins, cela ne veut pas forcément dire que la musique ne peut pas aider dans des cas de leucémie, de cancer et autres maladies liées au corps. Même si la musique ne peut apporter «que» de la joie, est-ce que la joie n’est pas une chose importante? Quelques documents importants restent sûrement à trouver et je chercherai à nouveau plus tard.

Le rôle du logiciel

Dans le cadre de l’éducation musicale au niveau supérieur et de la pratique des adultes, un logiciel musical est un outil qui peut servir de support aux étudiants et aux enseignants, aux choristes et aux chefs de choeurs.

Aussi, si vous êtes enseignant ou étudiant (ou directeur d’une académie de musique), chef de choeur ou choriste, vous pouvez recevoir gratuitement un tel outil pour former des choristes débutants ou des étudiants soit plus jeunes, soit moins expérimentés que vous.

En effet, chez Arpège Musique, nous offrons notre logiciel de notation musicale « Pizzicato Loisirs » gratuitement en téléchargement via un système de coupons (quelque soit le nombre de logiciels requis). Tout le monde peut s’enregistrer gratuitement ici: http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm#B4

Musicalement,

Françoise Delsaux

Arpège Musique

%d blogueurs aiment cette page :