Archives de Catégorie: Enfance et apprentissage de la musique

Les professeurs de musique et leurs aspirations – la technologie dans les académies de musique

 

La formation des professeurs de musique et leur carrière: la collégialité

En certaines occasions, en certains lieux, il peut arriver qu’il y ait pénurie de professeurs de musique. C’est pourquoi leur recrutement est une priorité et une priorité majeurs – à côté de l’évaluation des étudiants, l’instruction musicale des enfants et la technologie musicale.

Poursuivre l’enseignement musical en tant que carrière est une décision importante que les étudiants en musique qui sont dans l’enseignement supérieur prennent suite à des rencontres avec des professeurs remarquables, à des expériences et à des événements (tels que la possibilité de donner des cours à des étudiants plus jeunes, des concerts, des concours), à l’influence de leurs parents et à l’examen minutieux de leurs sentiments personnels (amour de la musique, appel à enseigner).

teacher

Les professeurs de musique expérimentés ne manquent pas de parfaire leur formation via des sessions et des cours dans un contexte collégial. La collaboration et la collégialité semblent essentielles dans un contexte où le travail d’enseignement apparaît comme une activité isolée (le professeur est généralement seul dans sa classe, «face» à ses élèves, cela ne veut pas dire qu’il y a une opposition entre ses élèves et lui, mais il reste qu’il est seul responsable de la transmission du contenu et de la vérification de son acquisition).

Les professeurs de musique utilisent la technologie – pas de technologie en classe sans eux

Les professeurs de musique veulent se sentir importants et impliqués dans leur cadre de travail, c’est bien naturel. Pour cette raison, le principal joue un rôle important de valorisation et d’apport d’information. En effet, comme beaucoup de professeurs de musique passent beaucoup de temps à réfléchir, à analyser leur pratique, à écrire des comptes-rendus sur ce qu’ils enseignent et sur la manière dont ils le font, le principal doit les aider à déterminer les meilleures pratiques dans le cadre de l’établissement musical spécifique où ils enseignent.

Par ailleurs, à l’heure actuelle, les professeurs de musique peuvent tailler leur expérience professionnelle quasiment sur mesure grâce à différents programmes d’approfondissement ou de découverte. Ces programmes portent souvent sur l’emploi de la technologie en classe, la créativité en matière de transmission du savoir et des techniques de composition. En matière de technologie musicale, comme les enseignants, que ce soit au niveau national, régional ou local, enseignent la musique classique, ils utilisent souvent des logiciels orientés sur la création de partitions.

C’est habituellement le directeur d’établissement et un petit cercle de professeurs qui génère, en accord avec des programmes, de nouvelles voies d’apprentissage, qui commence à utiliser de nouveaux outils et à les partager avec les autres enseignants. Ceux-ci, parfois, assurent ensuite le relais afin que les élèves puissent en bénéficier. C’est ce que j’ai vu moi-même dans un certain nombre d’académies de musique, rencontrant régulièrement des directeurs et enseignants afin de leur donner de l’information sur le logiciel de composition et notation musicale Pizzicato.

En tout lieu, je rencontre des directeurs d’académie cultivés et dans un certain nombre de cas ils ont déjà acquis un logiciel pour leur propre travail (préparation d’examens, concerts dans le cadre de leur école, composition musicale personnelle, etc.), que ce soit Pizzicato ou un autre, parfois ils en ont même plusieurs.

Et de temps à autre il y a là un pédagogue très motivé ou une équipe pédagogique qui est vraiment très préoccupée par la diffusion de la technologie auprès des jeunes parce qu’elle sait que si les étudiants ont un outil à la maison, ce sera un atout pour eux dans le cadre de l’apprentissage de la musique.

teachers meeting

Dans ces cas-là, j’ai conscience de faire un travail utile quand je présente le programme gratuit pour l’éducation de Arpège Musique pour les écoles, les enseignants, les étudiants et les chorales, programme qui offre à tous les acteurs de l’éducation musicale la possibilité de télécharger gratuitement notre logiciel de notation musicale « Pizzicato Loisirs » : tout le monde peut s’enregistrer librement à la page http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm#B4

Pour les professeurs déjà informatisés qui ont des compétences en matière de technologie musicale et qui n’auront aucune difficulté à maîtriser Pizzicato, je recommande 8 produits pour créer et transcrire de la musique à un prix préférentiel. Ce second programme éducation, payant mais tout à l’avantage des acteurs de l’éducation musicale, est présenté de manière complète ici: http://www.arpegemusique.com/education.htm. Il offre des ristournes exceptionnelles sur des logiciels de très haute qualité.

J’espère qu’en les découvrant et en les présentant, les professeurs de musique seront à même d’approfondir, renouveler et partager leur amour de la musique et ainsi contribuer activement à la formation de futurs enseignants. Dans un contexte qui voit l’importance de la technologie, un logiciel musical comme Pizzicato peut contribuer en partie à servir la cause de la musique.

Musicalement,

Françoise Delsaux

Arpège Musique

Programme éducation

Pénurie de places pour les enfants dans les Conservatoires de musique : que faire pour que les enfants puissent au moins développer une oreille musicale ?

Le magazine « Le pianiste » a collecté des données afin de mesurer le taux d’accès des petits Français à la musique et plus précisément aux Conservatoires Nationaux de Région. Bilan : pour 115 demandes, 5 places disponibles.

CNR France 115 demandes 5 places

Ces chiffres soit laissent songeur, soit invitent à la critique facile. Il est évident en fait que rien, en matière de gestion des ressources disponibles, ne peut être résolu comme par enchantement. Il y a des questions d’espace (taille d’un Conservatoire, nombre de locaux), de personnel (nombre d’enseignants, nombre d’heures de cours par semaine) et aussi de politique (malgré une certaine démocratisation, l’enseignement académique de la musique classique reste difficile d’accès pour un certain nombre).

A défaut de remplacer toute la pratique instrumentale, le logiciel musical est une solution créative qui peut du moins offrir une approche théorique et pratique aux jeunes qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent entrer au Conservatoire National de Région le plus proche.

Aussi, Arpège Musique, qui assure le développement et la diffusion du logiciel de composition et notation musicale Pizzicato, invite cordialement les enseignants à diffuser son « programme éducation gratuit » auprès de tous les enfants qui voudraient en bénéficier et plus spécialement à ceux qui sont d’une manière ou d’une autre dans l’impossibilité d’entrer au Conservatoire.

En effet, ce sont de petits apprenants désireux de s’instruire. Toutes les personnes impliquées dans le domaine de l’éducation musicale peuvent s’inscrire gratuitement via ce lien:

http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm#B4

N’hésitez pas à partager largement avec vos collègues (Directeurs de Conservatoire, enseignants, chefs de choeurs, fanfares et autres ensembles, etc.) car tous les acteurs de l’enseignement sont des personnes ressources qui ont une certaine visibilité.

IMG_1630

%d blogueurs aiment cette page :