Conservatoires et académies de musique

Chers professeurs de musique,

Nous souhaiterions vous présenter brièvement la petite société belge Arpège Musique, vous dire un mot de l’industrie du logiciel musical en général et bien sûr aborder la question de l’intérêt et des possibilités qu’offre l’introduction de nos logiciels de composition et notation musicale dans le cadre des activités d’un conservatoire ou d’une académie de musique.

  1. Notre activité

Nous avons réalisé en juillet 2013 un petit dossier. Il s’agit surtout de chiffres, aussi, voici en quelques mots un résumé : nous avons environ 13 000 clients, dont 25% en Belgique, plus de 50% en France, 5% au Canada, 5% aux Etats-Unis, le reste relevant du commerce global.

Nous sommes soutenus par un réseau de 88 points de vente (la plus grande majorité se situant en France et en Belgique), dont une dizaine sont fort actifs. Il s’agit essentiellement de magasins de l’industrie musicale (librairies musicales, magasins d’instruments de musique) plus quelques magasins d’informatique.

Au niveau des académies de musiques et associations, nous avons un « programme éducation » qui comporte 2 volets :

–          La distribution gratuite de notre logiciel élémentaire « Pizzicato Loisirs », qui est pour l’essentiel un logiciel de solfège qui permet de créer des partitions de 1 à 2 pages (possibilité d’écouter, enregistrer, imprimer et partager le résultat, sous différents formats de fichiers). Une centaine d’écoles, en Francophonie, a été équipée de cette manière et nous avons du retour positif, qui se traduit notamment par des demandes annuelles de coupons afin que les nouveaux élèves puissent, chaque année, en profiter. Il suffit de s’inscrire ici : http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm#B4

détourée 2

Bénéficier d’un support logiciel gratuit et de qualité pour enseigner la musique, c’est possible avec Pizzicato Loisirs !

–          L’instauration de tarifs préférentiels pour 8 de nos 13 programmes, parmi lesquels Pizzicato Professionnel (le logiciel le plus exhaustif), Harmonie et Contrepoint (pour la fine pointe de la théorie, inclus dans Pizzicato professionnel), Pizzicato Composition Professionnel, ainsi que plusieurs logiciels orientés autour des instruments (Pizzicato Clavier, Pizzicato Guitare). L’Académie de Musique de Wavre a déjà répondu à notre offre, de même que celle de Visé, trois autres académies sont sur le point de les rejoindre… et nous allons continuer nos présentations. Toute académie peut se renseigner ici : http://www.arpegemusique.com/logiciel-education-musicale.htm

ArpègeMusiquePizzicatoPro

Acquérir un logiciel musical professionnel à moindre coût grâce à son statut d’enseignant ? Sans souci ! Avec ou sans collaboration académique officielle. Même les élèves peuvent faire de même.

  1. L’industrie du logiciel musical (ce qu’elle est, ce qu’elle n’est pas)

Dans cette expression, chaque mot compte.

L’industrie : on crée des produits, en ce qui concerne Pizzicato, cette création a en vue un partage de connaissances musicales et de technologie et qui dit partage dit aide, soutien, complément à quelque chose qui existe déjà (un cours de musique, le désir de s’initier à l’informatique musicale, le désir de transmettre des connaissances ).

Logiciel : ces produits sont des logiciels, similaires quant au principe à un traitement de texte, il s’agit bien d’écrire de la musique (retranscrire, arranger, créer), dans divers contextes (préparation d’exercices, présentation annotée d’une pièce de musique particulière, etc.)

Musical : ces logiciels servent à faire de la musique et pour Pizzicato faire de la musique sur base de partition.

Cela a l’air d’aller de soi ! malgré tout l’industrie du logiciel musical est fort diversifiée et de nombreux logiciels musicaux ne sont pas du tout orientés autour de la partition.

3.   Pizzicato : visées générales du logiciel

En ce qui concerne Pizzicato, l’aide fournie relève de :

–        l’apprentissage de la notation musicale

–        l’apprentissage de la composition musicale

Le logiciel intègre un cours de musique, mais ce cours n’est qu’un élément d’un tout qui vise à la pratique. Le cours de musique inclus dans Pizzicato ne remplace pas la transmission patiente effectuée par l’enseignant tout au long de l’année. Par contre, il peut aider l’élève à réviser, comme une méthode, avec ceci en plus que l’élève peut écouter le résultat à domicile, ce qui peut, au cours de la première année de solfège, éveiller le désir de la pratique instrumentale.

Par ailleurs, l’enseignant peut créer des leçons et même des séquences de leçons à son idée, pas spécialement en vue de recréer toute une méthode personnelle, mais tout simplement pour apporter son propre point de vue lors de l’explication de tel ou tel aspect de la théorie musicale, que cet aspect l’interpelle davantage en tant qu’enseignant ou qu’il soit réputé plus difficile pour les élèves.

Pizzicato est interactif, le logiciel existe depuis de nombreuses années, mais il est perpétuellement mis à jour en fonction des souhaits des utilisateurs et en conséquence prétend aussi à conserver son caractère innovant, car il est réellement à même de contribuer à faire d’une personne parfaitement ignorante en musique non seulement quelqu’un qui connaît la musique, mais aussi quelqu’un qui pratique la musique.

En effet, sa prise en main est réputée aisée, par rapport à celle de certains concurrents aux vues plus élitistes, son contenu étant plus exhaustif que des logiciels gratuits qui offrent une assistance technique très limitée et ne vont pas aussi loin sur le plan de la théorie. Ainsi, Pizzicato inclut un module exclusif, « Harmonie et Contrepoint », qui génère des exercices spécifiques en vue de l’intégration des règles par la pratique, par comparaison et écoute. La philosophie de Pizzicato, c’est, depuis le début, de « mettre la musique à la portée de tous », nous allons voir comment d’ici un moment

Pizzicato convient tout aussi bien aux personnes qui suivent déjà un cours de musique et même pratiquent l’instrument qu’à ceux qui n’ont pas encore eu l’occasion d’entrer en contact avec la musique (les jeunes dans leurs premières années d’apprentissage, les adultes « grands débutants »). Chacune des versions proposées répond à des nécessités spécifiques de chaque type de musicien. Il en existe donc 13, dont 8 sont proposées dans le cadre du « programme éducation » présenté depuis peu aux académies de musique.

Pizzicato est utile à tout âge : nous recevons aussi bien des témoignages de seniors dont certains n’hésitent pas à écrire qu’il les aide à recréer une vie sociale autour de leurs aspirations personnelles que de parents qui sont contents de voir leurs enfants développer leur créativité et d’améliorer leurs connaissances. Nous en avons nous-mêmes rencontré quelques-uns parmi ces enfants et sur cette base nous estimons que l’âge plausible pour commencer à utiliser le logiciel de manière suffisamment efficace est 10-11 ans. En même temps, pas de souci pour les grands débutants adultes.

4. Le coeur de Pizzicato : la partition de musique

Décrire tout ce que chacune des versions permet de faire en matière de partition de musique, sans ses aspects cognitifs (notation) et créatifs (composition) serait absolument impossible dans le cadre d’une présentation qui n’est qu’une introduction. Dans ce contexte-ci, le mieux serait de regarder des vidéos sont accessibles notamment via les sites internet de partage de vidéos (http://www.youtube.com/user/arpegemusic ou http://www.dailymotion.com/Arpegemusic ).

Capture encodage pro

Un exemple de partition encodée avec Pizzicato

Il y a, en tout, 2h40 de didacticiels en français. Par exemple, une vidéo sur l’introduction d’armures et de mesures permet de voir que Pizzicato intègre des palettes d’outils. Ce qui transparaît, c’est la flexibilité avec laquelle l’utilisateur a la possibilité d’opérer ses choix (nombre de mesures, portées, systèmes, durant laquelle une instruction doit être maintenue).

Une autre vidéo, sur la recherche d’accord et l’harmonisation, montre un exemple pour une mélodie de 4 mesures. Comme il existe de nombreuses possibilités pour mettre une mélodie en musique, Pizzicato dispose, entre autres, d’un outil d’analyse d’accords dont le fonctionnement est montré ici.

L’utilisateur peut choisir le type d’accord utilisé, la fréquence du changement d’accord, le degré de concordance minimale des accords.

Il y a également un arrangeur, comme son nom l’indique il permet d’arranger la partition sur base des accords – tout est recalculé rapidement à partir des notes données et des accords choisis.

Bien sûr tout peut être écouté au fur et à mesure en vue de modification. Il n’y a plus besoin d’attendre le concours d’autres musiciens ou d’un orchestre pour juger du résultat. La pratique instrumentale va arriver, mais un gain de temps est obtenu au niveau de la composition.

Essayons quand même d’avoir une vision d’ensemble des fonctionnalités du programme en « un clin d’œil » via le tableau des fonctionnalités pour 11 des 13 programmes : http://www.arpegemusique.com/differences.htm

Comme vous le voyez, tous les aspects de l’écriture musicale, tant au niveau de la composition que de la notation, sont couverts.

5.  les principaux outils d’aide à la composition

Les librairies de composition

Les principaux outils d’aide à la composition de Pizzicato sont construits sur la décomposition de la musique en blocs de construction élémentaires :

  • Les rythmes
  • Les mélodies
  • Les accords
  • Les thèmes (= rythme + mélodie combinés)

Vous pouvez créer des nouveaux blocs de construction et puis les assembler de mille et une manières, pour arriver à structurer votre partition.

Tout cela se fait en notation musicale, de manière interactive avec tous les outils expliqués dans les autres pages du site.

Une série de structures et de librairies de rythmes, mélodies et accords sont données. Vous pouvez les modifier, en créer de nouvelles, les combiner et les manipuler comme vous voulez pour créer des accompagnements systématiques, des structures musicales, etc.

Des styles de composition en variété sont également proposés. Vous pouvez les modifier, les analyser, les appliquer et les adapter à vos accords pour obtenir rapidement un accompagnement de variété. Vous pouvez également importer tous les styles au format Yamaha (.sty).

Les liens intelligents

Le lien intelligent est comme un mélangeur que vous pouvez alimenter avec des rythmes, des mélodies et des accords. Le résultat musical est un ensemble de mesures appelées mesures calculées.

Le point important à comprendre avec un lien intelligent est que la source originale des rythmes, mélodies et accords reste reliée aux mesures calculées résultantes. Un changement de n’importe laquelle des mesures d’origine peut affecter le calcul des mesures. C’est comme une feuille de calcul : une cellule doit être recalculée lorsqu’une autre cellule – dont elle dépend – est modifiée.

Avec un lien intelligent, vous pouvez par exemple (les mesures colorées sont les mesures calculées) :

  • Inverser une mélodie rythmée
  • Accélérer la rythmique d’une mélodie
  • Ajouter à une mélodie un contre-chant transposé
  • Créer une mélodie aléatoire à partir de rythmes et de notes données
  • Créer une mélodie en miroir

Vous pouvez également arranger des mélodies sur des accords ou encore combiner les différents exemples ci-dessus de diverses manières. Chaque paramètre peut être personnalisé.

Lorsque vous modifiez la mélodie originale, les mélodies transformées s’adaptent automatiquement, même s’il y a 25 copies dispersées dans toute une partition d’orchestre. Cela permet un travail d’expérimentation sur un ensemble d’instruments, avec un résultat que l’on peut écouter directement.

La vue directrice

La vue directrice a été conçue pour être votre bureau musical. Comme vous pouvez avoir plusieurs partitions dans un document musical, vous trouverez là un outil pour les organiser, les contrôler et les jouer facilement selon diverses combinaisons.

La vue directrice vous permet de visualiser et manipuler des partitions (que ce soit des partitions d’une seule mesure ou de morceaux complets).

et ensuite vous pouvez les assembler en un groupe de partitions pour les jouer ensemble et construire un arrangement.

Vous pouvez notamment dans cette vue :

  • Créer et assembler de nouvelles partitions
  • Créer des « alias », c’est à dire des copies conformes ou des liens intelligents basés sur d’autres partitions
  • Elargir ou reserrer le jeu rythmique
  • Boucler le jeu sur une section temporelle pendant que vous la travaillez
  • Manipuler les partitions directement en notation musicale en appelant l’éditeur de partition par un double-clic

Cette fenêtre représente un arrangeur sophistiqué, car de plus, des progressions d’accords peuvent s’ajouter et influencer toutes les partitions de manière à les harmoniser l’une avec l’autre.

Les claviers virtuels

Le but d’un clavier virtuel est d’étendre les possibilités de jeu d’un simple clavier musical et de rendre possible le jeu de multiples intruments sur un unique clavier. Ce principe est courant dans de nombreux synthétiseurs et il est souvent appelé « performance ». C’est un ensemble prédéfini de sons programmés sur le clavier et qui peuvent être utilisés pour jouer.

A l’écran, il se présente comme un clavier comportant diverses zones colorées. Vous pouvez simplement glisser un instrument de la base de données dans une zone et ensuite ajuster cette zone.

Le simple fait de jouer sur un clavier MIDI connecté à votre ordinateur (ou en cliquant sur ce clavier à l’écran) va alors envoyer les notes vers les bons instruments de votre carte son ou synthétiseur externe. Pour chaque zone d’instrument, vous pouvez définir de nombreux paramètres, comme par exemple :

  • Le volume, la réverbération, les effets
  • Vous pouvez préparer une courbe de vélocité, c’est à dire définir la manière dont la force de frappe influencera votre jeu
  • Une transposition
  • Une polyphonie maximum par zone (par exemple : limiter la zone de basse à une note à la fois et pas plus)
  • Une tenue de note : cela permet de plaquer un accord dans une zone et de relâcher : l’accord est maintenu jusqu’au moment où vous jouez un autre accord dans cette zone, laissant vos deux mains libres pour jouer dans d’autres zones.
  • Les zones peuvent se superposer, de manière à ce qu’une touche enfoncée puisse par exemple jouer sur 3 instruments à la fois, certains étant transposés par exemple.

Avec les claviers virtuels, votre simple clavier MIDI vous permet une performance de jeu en temps réel sur de multiples instruments, y compris la gestion des instruments à percussion.

Les librairies musicales

Les librairies musicales qui se trouvent dans la vue directrice de Pizzicato sont constituées de divers jeux d’instruments différents. Au lieu d’avoir une série de rythmes de rock, samba, slow, reggae ou autre, nous avons chaque instrument de percussion (grosse caisse, cymbales, toms,…) mais aussi diverses basses et instruments d’accompagnements.

Pour chacun d’eux, la librairie comporte divers jeux d’une mesure ou plusieurs mesures. Le nombre de combinaisons qui deviennent possibles est pratiquement illimité, d’autant plus que vous pouvez vous-même ajouter de nouveaux blocs (un bloc est simplement une partition).

Ces blocs de constructions peuvent ensuite être utilisés dans la vue directrice, comme indiqué plus haut, afin de construire vos séquences rythmiques par choix multiple pour chaque instrument.

Il suffit de les glisser dans un groupe de partition et de les arranger graphiquement, tout en écoutant le résultat au fur et à mesure.

Toutes les possibilités vues plus haut peuvent être combinées avec les librairies musicales fournies.

Vous avez des questions ?

Nous y répondrons dans les meilleurs délais à info@arpegemusique.com ou au 087 268 010.

En attendant, chaque enseignant intéressé a la possibilité de tester la version de démonstration du programme, librement accessible en ligne à l’adresse http://www.arpegemusique.com/demo1.htm

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :